Manifestations  2020 passées et futures :

Vous pourrez me retrouver :

Le 5 décembre, au marché de Noël de Champfrémont

Depuis quelques années ce marché de Noël, organisé par l'amicale des parents d'élèves du regroupement pédagogique intercommunal de Boulay, Ravigny, Champfrémont (Bou.Cha.Ra.) se tient dans les "cabanes" (également appelées "les tentes") du site de Sainte-Anne de Champfrémont.

Elles existent depuis... le 19e siècle. Voilà l'histoire : vers 1900, les foires de Champfrémont attiraient beaucoup de monde. Monsieur Lebreton, instituteur, auteur en 1899 d’une monographie sur Champfrémont, écrit : « Sous des tentes ne servant qu’à cette occasion les étrangers vont s’asseoir, se rafraîchir. Rien de si original que cette foule remplissant ces abris garnis d’un mobilier très primitif ».
Les "tentes" sont à l'époque au nombre de quatre. Ce sont des baraques en bois très sommaires, construites à proximité de la chapelle pour abriter les cabaretiers les jours de foire.
Les Allemands les ont d'ailleurs occupées pendant la guerre. Lors de la restauration de la chapelle dans les années soixante-dix, la commune (déjà propriétaire du terrain) rachète ces "baraques" qu'on appelle alors toujours les "tentes". Deux d'entre elles sont restaurées, aménagées pour recevoir des groupes, des repas, des expositions. Elles sont baptisées Multonne (du nom de la forêt) et Campot (du nom des habitants de Champfrémont : les Campoforméniens).

Pour un marché de Noël, c'est un lieu très sympathique !

Mais je crains fort que ce marché ne soit annulé vu la configuration des lieux. Je ne pense pas que le maire va accepter de prêter les "cabanes"...  À suivre...

Le samedi 13 décembre au marché de Noël de Pré-en-Pail

J'y ai participé l'an passé, les inscriptions ne sont pas encore faites mais j'ai bien l'intention d'y aller ! Certainement à proximité de mes amis les Fins Goustiers du Haut-Maine et Pail qui sont des habitués de cette manifestation.

Petit tour d'horizon des évènements auxquels j'ai participé (ou pas, car il y a eu pas mal d'annulations !) en 2020 : les plus récents sont présentés en premier :

Les 12 et 13 septembre 2020, à Saint-Céneri-le-Gérei "Les artistes girois et leurs amis exposent"

Cette année encore l'association des Amis de Saint-Céneri dont je suis membre, organisait, dans le cadre des « Rencontres de Saint-Céneri » une manifestation appelée : « Les artistes girois et leurs amis exposent » permettant aux artistes locaux et aux amis proches ou membres de l'association d'exposer dans le cœur du village.

J'y étais avec mes romans dans l'atelier du peintre Marc Chatain, à droite en montant vers l'église.

Les visiteurs ont découvert ou retrouvé également les œuvres des artistes locaux Thierry Edet, Patrick Bouleau, Bob Moulin, Marc Chatain, Serge Tourneur, Cephas Howard, Marie Agnès Watteau, Marie Ange Garcia, Robabée Moinfar, Daniel Rouyer, Charles Ruel, Joël Lorand, Christian Malézieux, Alexandre Gosse, Amélie Romet, Yves Barré et Pierre Patry, exposées chez les habitants, dans leurs ateliers et à l'auberge Moisy.
Alexandre Gosse (peinture à l'huile) et Charles Ruel (aquarelliste) peignaient dans la rue, comme en 2018.

Dans l'église, on pouvait voir une exposition en hommage au peintre girois Brice Malézieux, décédé l'an dernier. Enfin le dimanche des producteurs labellisés Orne Terroir ont proposé leurs produits dans les jardins de l'Office de tourisme (produits cidricoles, miel, confitures), et dans les jardins du presbytère avait lieu une initiation au chant Gospel et une exposition de photos animalières de Yvan Juhel...

Un excellent weekend de beau temps, avec beaucoup de belles rencontres. Merci à toutes celles et ceux qui sont venus me voir à cette occasion et avec qui j'ai eu beaucoup de plaisir à échanger !

Samedi 5 septembre marché du terroir et des créateurs de Saint-Pierre-des-Nids ANNULÉ

Depuis quelques années la municipalité de Saint-Pierre-des-Nids organise chaque année un marché de créateurs et de producteurs locaux sur la place de la Poôté. J'espérai y proposer mes romans !

Cette manifestation a été annulée. Dommage.

Le samedi 15 aout, à La-Ferrière-Bochard

Céline Péan du restaurant La Source de La-Ferrière-Bochard, 12 rue des Alpes mancelles dans l'Orne, a organisé le 15 aout une fête de l'été avec un marché de producteurs, une randonnée écologique à 9 h et un repas . J'y étais à partir de 10 h et jusqu'à 16 h avec mes romans. Ce restaurant, propriété de la commune et géré par Céline, organise régulièrement des manifestations, festivals, concerts ou soirées qui participent à l'animation du village. C'est donc avec plaisir que j'y sui allée, d'autant que les manifestations où rencontrer les lecteurs sont bien rares en ces temps de covid-19 !!!

Le soleil était de la partie, tout le monde a joué le jeu et respecté les gestes barrière. C'était surtout l'occasion de se retrouver et de se prouver qu'il était possible d'organiser une manifestation de ce genre sans prendre de risques.

Du 7 au 23 mars, printemps des poètes en Haute-Sarthe

L’association « Festivals en Pays de Haute Sarthe », en collaboration avec les médiathèques du Nord-Sarthe (Conlie, Fresnay Sur Sarthe, Sillé le Guillaume) et la compagnie « Sarthe Lecture et CréatureS » organise chaque année des actions, dans le cadre du Printemps des Poètes, (une manifestation nationale consacrée à la création poétique). Cette année le thème choisi était le Courage.

Un appel à textes poétiques été lancé, un jury a choisi douze textes parmi les quelques soixante-dix présentés, et cette sélection a abouti à la parution d’un recueil pour le début du festival. Mon poème « Le Dragon » figurait dans ce recueil, ainsi que des textes de Nathalie Buchot, Hervé Mesnage, Florence Guilhem, Yannick Orain, Eva Dunkelmann, Ricarson Dorce, Jean-Charles Paillet, David Pinton, Julie Legrand, Jérémy Desjardin et du poète Saïd Mohamed qui en a rédigé la préface. Ce recueil devait être disponible auprès du public lors de toutes les rencontres du festival et dans les médiathèques partenaires (Conlie, Fresnay-sur-Sarthe et Sillé-le-Guillaume).

Mais le coronavirus en a décidé autrement ! Les diverses  animations, libres et gratuites proposées durant ce festival : concerts, projections cinématographiques,  balades découvertes de la flore sauvage des rues, échanges de graines, « géocaching » poétique dans les communes partenaires, affichage poétique chez les commerçants et dans les transports scolaires… ont dû être annulées à partir du 14 mars puisque tout le monde s'est retrouvé confiné. et comme la plupart des gens se sont retrouvés dans l'impossibilité (pour de longues semaines) de se procurer les textes poétiques édités dans le recueil de cette année, le Printemps des poètes a décidé de les partager sur sa page Facebook en attendant que chacun puisse revenir en bibliothèque.

Vous pouvez y accéder en cliquant sur le lien suivant : Page Facebook du festival

Les rencontres du printemps des poètes en Haute-Sarthe ne sont hélas pas les seules manifestations à avoir été supprimées cette année. Ce fut ensuite le cas du salon du Ham, du Salon du livre d'Alençon, du rendez-vous champêtre de Saint-Céneri-le-Gérei, du salon du livre de Saint-Julien-des-Églantiers, du festival ARTSValoir...

Mardi 28 janvier, à Arnage 

Chaque dernier mardi du mois, à Arnage (au sud du Mans), a lieu un café-livre où des lecteurs se retrouvent pour parler de leurs coups de cœur. Ces soirées sont organisées par Sabine Wotasek, professionnelle à la médiathèque d'Arnage et par Jacqueline Chauvineau, bénévole de l'association Lire à Arnage. Tous les trimestres, ils invitent un auteur. Lors de mon après-midi dédicaces du 21 juin dernier à Saint-Julien-des-Églantiers, j'ai rencontré Joëlle et Philippe Turpin, un couple sarthois membres de ce club de lecture. Philippe est radioamateur comme Olivier, mon époux, et ils participaient ce jour-là à un pique-nique de radioamateurs à proximité de Saint-Julien. Ils sont donc passés me voir, ont acheté certains de mes livres et m'ont proposé de venir à Arnage. En septembre, ils ont fait part au club de leur souhait de m'inviter, les autres membres ont été favorables au projet de rencontrer une auteure de fantasy et Sabine Wotasek, qui travaille à la médiathèque d'Arnage, m'a contactée.

Mardi 28 janvier, nous étions donc dix-sept personnes à la médiathèque pour ce café livre autour de la fantasy, de la science-fiction, et plus largement de la littérature de l’imaginaire. L’objectif étant, comme l’a dit Philippe, « de faire connaitre aux membres de ce club un nouveau domaine de lecture » et, pour reprendre les termes de Sabine (en photo au centre à droite) « de les inviter à sortir de leur zone de confort ».

Effectivement, la plupart des membres de ce club de lecture sont assez peu familiers de la littérature de l'imaginaire, mais ce sont toutes et tous des personnes qui aiment lire et ont plaisir à échanger sur leurs lectures et leurs ressentis. Les discussions ont donc été très intéressantes.

Après avoir échangé avec les membres du club sur la fantasy et leur avoir présenté mes romans je leur ai, à leur demande, lu un texte. J'ai choisi le début du « Voilier d’Arvor », la nouvelle que j'ai écrite pour l'Anthologie « Son bateau ivre » dont la vente se fait au profit de Lilian, mon ancien éditeur et de sa famille.

Brigitte Fleurat (au milieu sur la photo de gauche), une bénévole de Lire à Arnage qui habituellement ne fréquente pas le café-livre, et qui aime beaucoup la fantasy et la science-fiction, avait proposé d'y participer à cette occasion et de profiter de cette soirée pour parler de quelques séries ou ouvrages du rayon SF/Fantasy de la médiathèque. Elle a présenté également en parallèle quelques romans de SF, et les bandes dessinées adaptées de ces romans, comme « La horde du Contrevent » d'Éric Henninot d'après le roman d'Alain Damasio.

J'ai beaucoup apprécié une comparaison employée par Brigitte pour expliquer l'effet que la fantasy peut avoir sur le lecteur. « La fantasy nous imprègne de merveilleux, a-t-elle expliqué, comme quand on se promène dans la forêt et que soudain un rayon de lumière passe entre les arbres et éclaire les branches d'une manière particulière. À ce moment on se sent bien, cela nous élève et nous rend meilleur. Le merveilleux présent dans la fantasy agit de la même façon ». Merci pour cette belle image !

Sabine Wotasek et Jacqueline Chauvineau, bénévole de l'association « Lire à Arnage » (toutes deux en photo à droite), avaient préparé un choix de livres qu'elles ont présenté aux lecteurs.

Les discussions ont confirmé combien il était difficile de classer un roman dans une catégorie et également la persistance de certains à priori comme : « les hommes ne lisent pas de romance »,  « la fantasy est une littérature d'adolescents », « la fantasy et  la science-fiction ne sont pas pour moi »...

J'ai étonné les personnes présentes, qui pensaient que mes écrits s'adressaient plutôt à un public féminin et jeune, en leur apprenant que, même si la romance tient une place importante dans mes romans, j'ai parmi mes lecteurs de très nombreux hommes ayant déjà un certain âge !

Cette sympathique soirée s'est terminée par quelques dédicaces et le partage de la galette des rois et du verre de l'amitié, autour desquels les échanges se sont poursuivis.

J'espère avoir contribué à faire découvrir aux participants un autre type de littérature que celui auquel la plupart d'entre eux sont habitués.

Encore merci à Philippe et Joëlle d'avoir parlé de moi à leur club de lecture, à Sabine  et Jacqueline de m'avoir invitée et à Brigitte d'être intervenue à mes côtés pour présenter la fantasy.

Et un merci spécial à Olivier à la fois chauffeur, porteur et photographe !!!

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon