© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon

« Après-midi dédicace » à Saint-Julien-des-Églantiers le 21 juin.

Le dimanche 21 juillet 2019, j'ai passé l'après-midi dans l'église de Saint-Julien-des-Églantiers pour présenter mes romans et les dédicacer.

En été, elle est ouverte tous les dimanche pour que les promeneurs, accueillis par des bénévoles qui y tiennent des permanences, puissent la visiter et parcourir les expositions.

Après le Salon des créateurs du mois de mai, j'ai eu envie d'y revenir pour que les personnes ayant découvert mes écrits et souhaitant en acquérir d'autres puissent le faire facilement.

Les responsables de l'association Sauvegarde et mémoire de l'église de Saint-Julien-des-Églantiers, Marie-Jo et François, ont accepté, d'autant plus que cela faisait une animation supplémentaire, et Guy, le bénévole qui ouvrait l'église ce jour-là avec son frère Christian m'a très gentiment aidée.

Je les en remercie tous les quatre. J'apprécie beaucoup cette association dynamique dont je suis d'ailleurs adhérente.

L'église Saint-Julien-des-Églantiers n'est pas très belle mais elle a une histoire très originale. Elle a été construite à la fin du XIXe siècle au milieu de nulle part sur un terrain donné par une riche famille,  dans une forêt qu'il a fallu défricher. Le travail s'est fait avec l'aide des habitants des petites fermes isolées de la région, qui se trouvaient toutes à plus d'une lieue des églises existant alors. Autour de cette église s'est ensuite érigé un hameau qui fait partie de la commune de Pré-en-Pail. Après la Grande Guerre, les habitants se sont cotisés pour faire réaliser, par le maitre-verrier Alleaume, des vitraux représentant les soldats de Saint-Julien y ayant trouvé la mort. Ce type de vitrail est très rare.

À la fin du XXe siècle cette église a été sauvée de la destruction, encore une fois par les habitants de Saint-Julien. Depuis, l'association Sauvegarde et mémoire de l'église de Saint-Julien des Églantiers l'a restaurée et a obtenu le retour des vitraux de la nef (et bientôt de ceux du chœur). Aujourd'hui désaffectée (ce qui veut dire qu'elle n'est plus au culte), elle est devenue un lieu d'activités culturelles, éducatives, artistiques, amicales... et accueille spectacles et expositions, comme actuellement une exposition sur les suites et les conséquences de la grande Guerre et en particulier sur la vie des femmes.

Si vous êtes intéressés par cette histoire vous pouvez cliquer sur le lien suivant pour en savoir plus : Saint-Julien-des-Églantiers il vous suffira de refermer la page pour revenir ici.

J'étais donc ravie d'installer mon stand dans ce lieu, qui présentait en plus l'intérêt d'êtres très frais, ce qui n'est pas négligeable en ces temps de grosses chaleurs !

Avec Guy et Christian, les bénévoles de l'association Sauvegarde et mémoire de Saint-Julien-des-Églantiers et Ginette et Joseph, deux visiteurs, membres des Amis de Sainte-Anne-de-Champfrémont et de Multonne gentiment passés me voir. Pour la photo j'ai mis ma cape de mère faée, un peu chaude pour un mois de  juillet !

Les visiteurs ont aussi passé du temps à admirer la nouvelle exposition installée dans l'église. Après une présentation de « La vie des femmes dans la guerre de 1914-1948 » (exposition ayant obtenu le Label national du centenaire), l'association propose un nouveau thème sur « La vie des femmes après la Grande Guerre ».

Cet après-midi de dédicace m'a permis de belles rencontres avec de nouveaux lecteurs ou des lecteurs fidèles souhaitant lire un autre de mes livres. J'ai aussi pris contact avec les membres d'un club de lecture de la Sarthe désirant m'inviter à une de leurs soirées-rencontres et j'ai reçu une proposition pour un article dans une revue.

J'ai aussi fait la connaissance de Gérard, qui s'occupe d'une page facebook sur ma commune et ses environs et qui relaie toujours avec plaisir mes informations sur ses différentes pages. C'est toujours un grand plaisir pour moi de rencontrer des personnes sympathiques et dynamiques.

Au total : un bon après-midi, et merci encore à Guy et Christian pour leur aide et leur bonne humeur !