© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon

Mai 2019

Deux manifestations...

Le moi de mai m'a permis de participer à deux manifestations très intéressantes dont vous pouvez lire les comptes-rendus dans la rubrique Salons ou en cliquant sur les liens ci-dessous :

le salon des créateurs de Saint-Julien des Églantiers 

le rendez-vous champêtre de Saint-Céneri-le-Gérei

Ces deux manifestations ont renforcé une de mes convictions : dans le milieu rural aussi il y a une grande ouverture à la lecture et à la littérature de l'imaginaire. Un monsieur d'un certain âge m'a fait sourire en s'excusant presque d'aimer ce type de romans, "plutôt pour les jeunes" croyait-il ! Je l'ai détrompé.

Je retournerai l'an prochain à Saint-Céneri, si le rendez-vous champêtre ne tombe pas en même temps que le Salon du livre d'Alençon sur lequel je suis me train de me renseigner...

Pour Saint-Julien, les organisateurs m'ont fait part de leur idée d'organiser d'autres manifestations culturelles et en particulier une Journée du livre. Le projet m'enchante et je suis toute prête à les aider à l'organiser.

J'ai également reçu ces jours-ci la nouvelle que mon inscription au festival Livre au cœur d'Orléans le 19 octobre était acceptée. C'est une excellente nouvelle ! Je me réjouis d'aller exposer mes livres dans la lumineuse serre du Jardin des plantes d'Orléans !

En attendant ce salon et les marchés de Noël où je compte m'inscrire je vais essayer d'organiser quelques séances de dédicaces ici et là.

Également en projet : l'enregistrement d'une émission sur Radio Alpes Mancelles et un article dans le Courrier dela Mayenne.

Je prépare enfin la parution d’une autre « Histoire d’Énora » (ces récits indépendants les uns des autres se déroulant dans ce même univers de la planète Énora). Elle aura pour titre « Tahissia, la faée renégate » et vous permettra de découvrir comment la jeune faée Tahissia, chargée par les mères de Radek de s’occuper de deux orphelines va devenir la renégate que l’ordre faée continuera à critiquer et à rejeter des dizaines d’années plus tard. Pour ceux qui ont lu "Quatre années sur Énora", Tahissia est la grand-mère de la princesse Maria (mais son histoire peut-être lue de manière séparée du cycle d'Énora).

Et pour répondre à une question que l'on me pose souvent j'ai mis dans la rubrique "Réflexions" quelques mots sur les raisons qui m'ont amenée à aimer lire (puis à écrire) de la fantasy et de la science-fiction, sous le titre : Pourquoi la fantasy et la SF ?