© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon

Éditorial de Christine Brignon, responsable de l'association Gandahar : « Avec cette inclination qu’a l’Homme à se placer au centre de tout, il peut difficilement imaginer la Terre sans lui. Comment construire une histoire dont il ne serait pas le centre ? Peu d’auteurs s’y sont risqués. Nous retiendrons cependant Pierre Bordage avec Les Fables de l’Humpur, chroniqué dans ce numéro. Pour ouvrir ce vingt-troisième opus de Gandahar, nous rendons hommage à Raymond Z. Gallun, qui au tout début des années 50, construit un récit autour des corps de trois êtres humains qui ont été conservés pendant un milliard d’années et, miraculeusement ressuscités, devront composer avec la nouvelle espèce dominante. Végétaux, mycètes, insectoïdes ou rats intelligents, entités artificielles, explorateurs extraterrestres… nos auteurs ont rivalisé de visions à très long terme pour vous proposer des nouvelles inédites dont certaines se rejoignent et se complètent tandis que d’autres se singularisent par un style que nous reconnaîtrons tel une signature. Ce numéro fait la part belle à notre extinction, au creux de notre absence. En filigrane des textes se devine la critique de nos modes de vie qui nécessitent une mutation profonde. Quelques auteurs optimistes, malgré tout, ont choisi de nous laisser espérer une seconde chance. »

Comporte une nouvelle de Catherine Lamour : « Le règne des mycètes », où se rejoignent son gout pour la science-fiction et son intérêt pour la mycologie.

Revue

Dix nouvelles, deux chroniques de lecture

Dédicace possiblepar l'auteure d'une des nouvelles

Gandahar n° 23 : La Terre après l'homme

9,00 €Prix
  • Disponible à partir de mai 2020.

    Pour connaitre les frais de port, cliquez sur "Frais de livraison estimés" dans le panier et complétez le cadre.

    Livraison par pochette cartonnée en lettre suivie (ou par colissimo en cas de commande multiple).

    Si vous préférez payer par chèque, merci de me contacter.