Avis de lecteurs et lectrices...

● Je viens tout juste de finir « Yness de Radek » c'était super, vraiment, l'univers que tu as créé, c'est très poétique et je n'ai qu'une envie, connaitre la suite !

● J'ai commencé le premier tome de « Quatre années sur Énora ». Je ne peux lire que un ou deux chapitres le soir au lit, et cela me donne toujours envie d'en savoir un peu plus. La lecture à petite dose fait durer le « suspens ». 

Bravo donc, pour ton style de roman « fantasy » !

● Un super bouquet, cadeau d'un lecteur heureux !

bouquet de fleurs

●  Bien sûr, j'ai commencé la lecture, d'abord la nouvelle, « Yness de Radek » qui m'a bien plu. J'ai été un peu troublée quand même au départ par les mots inconnus : ocap, argal, liotyle... Certains par leur similitude avec des animaux existants et tes descriptions sont facilement repérables : okapi, argali par exemple, mais pour « liotyle » ? Je ne peux que faire appel à mon imagination.... mais c'est bien le but n'est-ce pas ? Et ça me plait bien. Avec les descriptions des lieux, des vêtements, des personnes, il serait presque facile de dessiner ce que tu racontes.

 

 

●  Je suis à la moitié des « Seigneurs-guerriers ». C'est fou comme c'est surprenant de par l'intrigue et les relations, j'ai adoré le cours du récit en deux temps, je me doutais bien qu'il y aurait un lien mais je ne m'attendais pas à ça, c'est génial, on dirait un film (genre « Game of Thrones »).

 

Et puis surprenant aussi pour la sensualité que tu apportes au récit, très original. C'est tout ce que j'aime : de l'action, de la poésie, de la sensibilité. Chapeau l'artiste !

 

●  Je viens de finir ton livre... En larmes. C'était magnifique, vraiment très poignant. Merci pour ces émotions

●  Quand j’ai eu fini de  lire « Yness de Radek », je me suis endormi et j’ai super bien dormi. Je ne suis pas un grand lecteur mais ça m’a redonné le gout de la lecture et j’ai envie de recommencer à lire.

●  Au début j'ai voulu chercher sur Internet la signification de certains mots.Et puis j'ai compris qu'il s'agissait de mots inventés par toi et propres à l'univers d'Énora.

●  J’ai bien aimé aussi le deuxième tome de « Quatre années sur Énora ». Je le trouve très « humain ». Je m’attache aux personnages... finalement très actuels dans ce pays « imaginaire ».

Par contre je me perds un peu dans les datations des évènements passés. Il me faudrait presque un tableau synoptique pour retracer l’histoire de ce continent. Tu l’as peut-être conçu, comme tu as fait pour les plans du château (dans ton site Web que j’ai apprécié, moi qui aime autant sinon plus les « coulisses » d’un spectacle, que le spectacle lui-même.)

●  J'ai déjà bien entamé le volume 2 de « Quatre années sur Énora » et je profite de petits moments de calme pour me poser et continuer ma lecture. C'est assez addictif et je me sens détendue dans cette histoire si lointaine et si présente.

●  Bonjour j'ai commencé le livre « Au temps des seigneurs-guerriers » et je ne suis pas déçue, c'est prenant. Pourtant au début je ne pensais pas arriver à le lire en entier, j'en déjà lu la moitié depuis samedi et finalement c'est passionnant.

●  Je me suis plongé dans ton premier tome de « Quatre années sur Énora ». Et j'avoue qu'une fois entré dans ton univers imaginaire, il est difficile de s'en détacher. L'envie de connaitre un dénouement que tu laisses planer avec une habile incertitude me fait dévorer ton livre.

●  Je viens de terminer le deuxième tome de « Quatre années sur Énora ». Quatre ans... c'est à la fois très long et très court... cela doit dépendre de l'échelle référentielle !

J'ai une impression de grande densité dans un ensemble pourtant fluide et synthétique. J'imagine maintenant que cela doit être un grand travail pour arriver à cela. Mais en lisant, je n'étais pris que par l'histoire et les personnages. 

Pour adoucir la « fin », j'ai parcouru un peu ton site et je confirme que tu es arrivée à ton but avec moi : cette lecture m’a donné bonheur rêves et émotions ! Merci.

●  Je termine le deuxième tome de « Quatre années sur Énora ». Bravo l’auteure. Fantastique lecture qui me fait voyager.

●  Ce matin, une lectrice qui a emprunté tes romans à la bibliothèque qui m'a fait des compliments sur les deux premiers tomes de « Quatre années sur Énora » et elle voulait te féliciter pour  ces histoires très prenantes et addictives.

●  J'ai terminé « Au temps des seigneurs-guerriers » ! Quelle imagination ! On se demande où tu vas chercher tout ça. Par contre je n'ai pas aimé les scènes de sexe.

●  J'ai presque fini de lire le 1er tome, j’adorrrre !

●  Je suis fan ! Inconditionnelle ! J’apprécie en particulier vos descriptions de paysages. On sent que vous aimez la nature...

●  J'ai lu ta nouvelle : « Yness de Radek, la faée sans pouvoirs ». J'ai adoré ! Je voulais mettre un commentaire sur Amazon mais... je n'ai pas encore pris le temps !

●  Ça y est j'ai lu ton bouquin, « Au temps des seigneurs-guerriers ». En général, je mets des mois à lire un livre de ce volume-là. Mais celui-ci je l'ai dévoré en une semaine ! Passage difficile, mais tout est bien qui finit bien. Bravo, bisous.

●  Encore merci pour tes adorables dédicaces, gentille faée !

●  Au sujet de « Yness de Radek, la faée sans pouvoirs ».

Douceur et fraicheur. Voici un univers féérique très particulier, à la fois riche et bien construit, mais duquel émane une douceur, une simplicité et une fraicheur devenues trop rares dans ce qu'offre la littérature d'aujourd'hui.
Nous voici revenus aux contes de notre enfance, dans la manière de raconter, mais avec un sens, une morale, très actuels. Cette courte histoire m'a donné envie de découvrir les autres !

●  J’ai lu le tome 1 de « Quatre années sur Énora » et j’aime beaucoup. Je ne m’attendais pas à la présence de petits animaux comme les argals. Cela me plait !

● Une inquiétude : restera-t-il encore des tirages de la série « Quatre années sur Énora » ? J’ai bien aimé le tome 1. Peux-tu me réserver les trois autres ?

● Quand j'ai commencé le tome un, je me suis dis « Qu'est-ce que c'est que ça ? ». Et puis j'y ai pris goût ! J'ai bientôt terminé le deuxième, j'achète le troisième tout de suite pour ne pas rester en rade !

●  Je me suis attaqué au « Cycle d'Énora » et je suis tombé sous le charme !!!! Peut-être un acte des faées...

● J'ai lu les trois premiers livres. La sortie du livre 4 est une bonne nouvelle ! J'ai hâte de lire la suite...

● Je suis preneur du livre IV du « Cycle d'Énora » ( j'ai dévoré les autres pendant les vacances).

● J'ai dévoré les livres que j'ai achetés l'autre jour. Ça me donne vraiment envie de continuer !!!

● J'ai offert « Yness de Radek, la faée sans pouvoirs » à ma petite fille. Elle l'a dévoré en une soirée !

● Je suis en train de lire le tome 2 de « Quatre années sur Énora ». J'aime beaucoup. Je suis très bien entré dans cet univers.

● Quand je lis, je peux voir ce que tu écris, et je suis comme hypnotisé !  Et j’ai envie de lire la suite.

● Mon personnage préféré c’est Anna. Alaric ne m’intéresse pas ! J’aurais aimé qu'il y ait plus de description en ce qui concerne les ocaps : le toucher de leur pelage, leur odeur...

● Je viens de commencer « Au temps des seigneurs-guerriers ». C'est super sympa, facile à lire. Ça me plait beaucoup.

● Je suis en train d'achever la lecture du tome 1 de « Quatre années sur Énora ». C'est très bien. Bravo. J'aime bien ce style précis et court, aussi bien dans les combats que les scènes d'amour.

● J'ai commencé à lire « Au temps des seigneurs-guerriers ». C'est vraiment un autre univers !!

● J'ai lu le tome 4 d'une traite. Très, très bien, l'histoire s'étoffe, il y a beaucoup de rebondissements, de nouvelles destinées se dessinent, bref j'ai adoré.

● Je viens de terminer « Son bateau ivre ». J’ai bien aimé. Je ne savais pas que tu avais des talents de poète. J’ai beaucoup aimé  « Cadeau », le premier poème.

● Catherine Lamour aime la nature, les paysages, les champignons, les plantes. Elle trouve l'inspiration dans l'ensemble de ces thèmes. Son univers – le monde imaginaire d'Énora, avec ses océans, ses terres, ses femmes, les faées, dotées de pouvoirs de guérisseuses – voisin d' « Harry Potter » ou du « Seigneur des anneaux », rappelle aussi celui de Terry Goodkind, un écrivain américain de fantasy, auteur notamment de « La première leçon du sorcier». Nulle question donc ici de patrimoine local, d'une autobiographie ou d'intrigues policières. Le lecteur suit les aventures de la belle instructrice Anna, qui doit former Alaric,  un beau et jeune prince. Les deux personnage principaux ont 16 ans au début des livres. Ils feront connaissance et s'apprécieront... de plus en plus.

Un style personnel se dégage. Le lecteur s'attache aux héros et à leurs aventures sur le continent énorien, lui-même situé sur une planète ressemblant à la terre mais avec deux satelites naturels. Les descriptions des combats, batailles, mais aussi scènes d'amour sont précises, mordantes, pleines de vie et courtes. L'histoire a pour cadre des forteresses médiévales, des immenses forêts, de grands et redoutables hivers, des automnes parsemés de feuilles rouges, ou encore des soleils couchants à l'ambiance romantique. Le tout dans une société où le niveau technologique et l'organisation sociale rappellent le Moyen Âge occidental.

 

● Liv, ma fille de 10 ans, a dévoré « Tahissia ». Elle a adoré et elle m'a dit que c'était très bien écrit.

● Andrée attaque le deuxième livre, elle est complètement rentrée dedans et aime. Belle écriture.

● J’ai eu des difficultés au début, surtout à cause du vocabulaire nouveau avec lequel j'avais du mal. Mais ensuite je me suis habituée, je suis bien rentrée dedans et maintenant je suis  passionnée.

● Les lectures d'Aurelalala (sur Amazon au sujet de « Son bateau ivre » :

Une telle initiative ne peut qu’obtenir mon soutien et mon approbation. Je ne connais pas le fondateur de L’ivre-book mais j’ai lu plusieurs romans de cette maison d’édition. La nouvelle de sa fermeture, surtout sa cause, m’ont rendu triste. Cette Anthologie est un hommage à son fondateur : les bénéfices des ventes lui seront reversés ainsi qu’à son épouse .(...) Les poèmes sont tous intéressants. Chaque texte a un rapport avec le titre de ce recueil qui vous promet aventures et voyages dans de multiples genres littéraires. Beaucoup d’émotions et de réflexions qui peuvent amener à se remettre en question et à voir différemment.(...)

Au sujet du texte « Le voilier d’Arvor » : Jolie histoire en faveur de l’acceptation de la différence.

● Catherine tu vas devoir te remettre à l’écriture ! Mon épouse a déjà avalé tes quatre bouquins !

● La lecture du « Cycle d'Énora » m'a rendu totalement accro, j'attends avec impatience la suite. Bravo pour ces moments délicieux.

 

● Ma fille Léa (actuellement en Roumanie) vient de terminer le tome 1 de « Quatre années sur Enora » : « Franchement, j'ai adoré »

●  Les gars m'ont enfin offert quatre de tes livres à Noël et j'ai déjà tout lu ! J'adore.

●  À découvrir, le texte poétique de Catherine Lamour « Le dragon », empruntant à la fois à la poésie et au conte, et à partager avec toute la famille !

● Et voilà. Ils sont là !!! Je suis impatient de commencer la lecture.
Merci Catherine auteure.

Une chouette photo mise sur Facebook par un lecteur content !

● Une scène de vie sur Énora « Le temps des réformes » : des dames qui soignent avec courage la souffrance des blessés, avec la foi de faire au mieux pour les sauver... C’est très bien écrit. Ça nous parle encore plus en ce moment. Bravo l’auteure Catherine Lamour !

Deux livres du Cycle d'Énora

● Actuellement je relis « Les enfants de la terre » de Jean M. Auel. Je ne sais pas si vous connaissez, mais la saga d’Énora m’a fait penser à ces livres que j’aime beaucoup par certains côtés.

● Ça y est, j’ai enfin pris le temps de lire le tome 5 du « Cycle d'Énora » aujourd’hui. Il donne envie de savoir ce qui va se passer ensuite... J’espère que dans le futur tome, Maria sera plus présente. J’aime beaucoup son personnage et j’aimerais la voir passer en premier plan de temps en temps.

● Bonsoir Catherine. J'ai refermé le tome 1 du « Cycle d'Énora » après de belles heures de lecture dépaysantes. Créer un monde de fantasy cohérent n'est pas simple, et tu t'en sors très bien. J'avoue que tu m'as mis le doute sur un certain nombre de mots que j'ai cherché en vain dans le dico. On sent aussi la patte (et la culture) de la prof d'histoire et géo que tu as été. La carte est très utile pour se repérer dans le continent. On s'attache très vite à Anna et Alaric avec leurs qualités et défauts, leur jeu de séduction fait aussi le sel de leur relation. Je compte bien les retrouver dans de prochaines aventures.

● Formidables vos romans ! Quand je suis dedans, je n’arrive pas à en sortir !

● Mon fils a lu avec plaisir quatre de tes romans ou nouvelles. Moi également, j'entame le quatrième. Nous allons poursuivre les histoires d’Énora qui nous permettent, dans ces moments particuliers, de nous changer agréablement les idées. Aussi, je souhaiterais acquérir les tomes  3, 4 et 5 du « Cycle d'Énora ».

● Bravo pour la parution de ton nouveau roman. Tu es une créatrice active. À ta manière, tu apportes du plaisir aux lecteurs comme d'autres apportent du soulagement et des soins. L’homme a besoin de nourriture, de santé, mais aussi de réflexion et de culture. Voilà ta contribution.

● J'ai lu le tome 1 de « Quatre années sur Énora ». Il y a ce que tu racontes et la manière dont tu le racontes. J’ai apprécié :

  • l’importance donnée à la transgression, qui est un moteur de progrès

  • la logique qui pousse Anna à se donner à Alaric, c’est parfaitement nécessaire, sans cela il n’aurait été qu’un roi minable

  • l’importance donnée au féminin (mais un féminin-masculin) qui m’a fait penser à Marion Zimmer Bradley

  • la présence d’un plan d’ensemble sous-jacent

  • le fait que tu ne te perdes pas dans les détails. Quand tu en donnes on sait qu’ils ont leur importance, parfois pour plus tard

  • la capacité de tes héros à « se fondre », à être proche du peuple (par exemple lors de l’épisode de l’accouchement où les paysans n’ont pas reconnu leur futur roi

  • l’humanité très forte de tes personnages.

● J’ai fini le tome 2 du « Cycle d'Énora » : le tout début m’a laissé sur ma faim, une modification du rythme qui n'était pas justifiée, mais la suite m’a embarqué comme précédemment et j’ai terminé ma lecture tard cette nuit : le trio amoureux fonctionne à merveille sans tomber dans la mièvrerie (c'est même assez fascinant) et le final est remarquable dans l’image qu’il donne des rapports de pouvoir (c’était déjà vrai dans le tome 1 mais plus net ici et c’est d’ailleurs normal vu les circonstances)... Et tu penses bien que je vais vouloir connaitre la suite.  

● J'ai fini le dernier bouquin sur Énora, « À la recherche d'Arcania »... et bien sûr José et moi attendons la suite, car tu nous laisses vraiment dans le suspens avec la dernière phrase : Ils arrivent ! J'ai lu aussi ta nouvelle dans la revue  Gandahar, « Le règne des mycètes » et je l'ai beaucoup appréciée, plus que les autres nouvelles.... L'écriture est particulière, très poétique... Bravo !!!

● Gérard et moi venons de terminer le tome 5. Attendons le 6…

●  Je viens de terminer « Au temps des seigneurs-guerriers ». Quelle aventure ! Que d'émotions ! Merci.

● J'ai bien apprécié les deux premiers livres, excepté les scènes de sexe dans le second que j'ai moins aimées. Je voudrais lire la suite et acheter « Le temps des réformes ».

●  J'ai terminé « Le temps des réformes ». La magie opère toujours ! Récit bien conduit, sans se perdre. Belle cohérence de l’histoire. Horizon d’attente toujours renouvelé...
Bref, j’ai hâte de connaître la suite...

Je souhaite bien sûr acheter ton dernier livre, le sixième du « Cycle d'Énora » pour que mon fils ait toute la collection et que nous ayons connaissance de la fin de l'histoire que nous attendons. Continue à écrire pour alimenter tes lecteurs qui attendent d’autres aventures, d'autres écrits pour se changer les idées, et encore plus en ces moments compliqués. Bien amicalement.

● Nous nous sommes rencontrées Saint-Céneri et je vous ai acheté le premier tome d' Énora. Le roman m'a bien plu et je voudrais pouvoir lire la suite. Je serais intéressée par le tome 2. Vous m'aviez parlé de la possibilité de récupérer le livre à Saint-Pierre. Dites-moi vos possibilités, et le prix du roman s'il vous plait.

● C’est avec plaisir et émotion que je termine aujourd’hui le « Cycle d'Énora ». Merci.

● J'ai commencé « Le retour de l'empire », j'aime bien et je trouve que ça va bien avec certains problèmes de notre époque. Particulièrement intéressant aussi le dernier article sur ton site... c'est presque une nouvelle à lui tout seul. Continue à nous faire rêver, et nous évader un peu de cette réalité trop sombre en ce moment !

● J'ai beaucoup apprécié pour ma part et pour de nombreuses raisons la lecture du premier tome de ton « Cycle d'Énora ». Une imagination comme ça devrait être au pouvoir. J'ai pu aussi au passage découvrir quelques aspects de la réforme de l'écriture de 1990.

● J’avais bien des lectures en train (ça n’arrête jamais en fait)...  Mais j’y suis arrivé : j’ai commencé hier soir... et fini ce matin !... Avec cette même avidité de vouloir connaitre la suite (toujours cet horizon d’attente que tu ménages si bien : voir plus loin)... Mais au delà de l’histoire (prenante en effet), j’ai apprécié ta façon de dessiner de façon plus affirmée qu’avant un “art de gouverner” et “de se gouverner” où l’attention à autrui n’est pas faiblesse (on y peut même faire preuve de la plus grande rigueur)... Et puis, il y a cette mise en scène des limites que peuvent avoir les plus forts (à deux reprises pour Anna), cette réflexion sur le destin qui m’a beaucoup touché (au moment du décès de Séniar) et cette analyse de la notion de paternité (qui rejoint en partie celle qu’avaient les Romains)...

Au reste, j’ai retrouvé à la fin ce que j’avais déjà repéré dans le livre 3 sur l’origine du peuplement d’Énora... mais je me suis quand même fait avoir car j’attendais que Mahédine reçoive une dernière leçon (ou autre complication le concernant)... Bravo!

● Bonsoir Catherine, j'adore vos livres et les dévore. Comme vous me l'avez proposé gentiment je me permets de vous commander les trois prochains livres 4, 5 et 6 d'Énora. Pourriez vous me les déposer chez un commerçant ? Hâte de retrouver les personnages !

●  Vos livres sont fascinants. Je me baigne littéralement dedans et me régale.

●  J'ai terminé ton dernier livre : « Nouvelles d'Énora », je l'ai beaucoup apprécié, j'ai aimé en savoir un peu plus sur certains personnages, c'est une bonne idée de l'avoir écrit, et comme tu le dis au début de chaque histoire, moi aussi je me rends compte que je m'attache aux personnages surtout s'ils reviennent plusieurs fois.

 

● En ce qui concerne le dernier tome du « Cycle d'Énora » que j'ai bien sûr terminé aussi depuis quelques temps, je crois que je vais devoir le relire bientôt, il y a une telle quantité de personnages nouveaux d'un seul coup, avec des noms un peu compliqués (quelle imagination !) que je me suis un peu perdue... surtout que j'ai dû le lire à petite dose et pas de manière suivie. J'ai beaucoup apprécié le fait que les dirigeants d'Enora aient lutté pour conserver leur autonomie et su choisir dans toutes les nouvelles technologies ce qui leur paraissaient vraiment important sans perdre leurs propres facultés, belle leçon à méditer ! Je dois le relire car je n'ai pas très bien compris comment ils avaient découvert le deuxième continent Lanthania. Et du coup je me pose la question, elle est comment la planète Enora ? Est-elle ronde ? Une autre carte va s'imposer ! Ainsi qu'un arbre généalogique car tous ces couples, tous ces enfants ! Mais il faut aussi que le lecteur soit « acteur » rien ne nous empêche de continuer à rêver, imaginer, créer !

● Je viens de finir « Au temps des seigneurs guerriers ». J'avais hâte de le terminer et en même temps, j'aurais aimé qu'il continue encore. Je me suis transportée à cette époque avec Kériane et ses aventures. Merci Catherine, j'attends le prochain avec impatience. Bon Noël !

● Une fois qu'on a le nez dedans, on n'en sort plus. J’ai offert ton livre à ma mère hier qui était enchantée de commencer à tourner les pages !

● Une fois qu'on a le nez dedans, on n'en sort plus.

● Courez les lire. Ils sont excellents.

● Un régal à lire.

● J’ai pu écouter ton entretien sur Radio Alpes Mancelles (je ne voulais pas le faire avant d’avoir bien en tête ce que je t’avais dit ou écrit) : j’ai particulièrement été intéressé par tout ce que tu racontes sur la façon dont tu as construit ton cycle (structuration spatiale et temporelle, filiation des principaux personnages, type de société, pouvoirs des faées, etc.) et je dois dire que ce travail de préparation donne une belle solidité à l’ensemble.

Après quoi, je viens d’attaquer « À la recherche d’Arcania », et me voilà encore pris par le récit. J’aurai donc bientôt fini et te dirai bien sûr ce que j’y ai trouvé...

● Je recommande chaudement, un univers magique !

●  J'ai commencé le premier... de votre série... "j'accroche bien "...

● Au sujet de « Au temps des seigneurs guerriers » : Oh oui, une très belle histoire d'amour...un peu chaude même !

● Et voilà: “ils arrivent”!... J’ai terminé « À la recherche d’Arcania » depuis quelques jours. Là encore, Catherine, je dois dire que j’ai été séduit par ton art de raconter: on ne part pas pour Arcania comme ça : je ne parle pas des obstacles (toute quête y est confrontée) mais des événements qui n’ont pas à voir avec l’action et auxquels on ne saurait pourtant échapper (en particulier le mariage de ce coquin de Mahédine) : ils suspendent l’action attendue et sont pourtant importants pour la connaissance d’Enora et plus encore pour l’image de l’humanité que tu nous proposes...

Je passerai sur la progression des personnages et sur leurs découvertes : à mon sens, cela semble presque trop facile, mais je dois reconnaître que tu as préparé de longue date cette facilité par l’intérêt d’Anna pour les langues anciennement parlées sur Enora (sans parler de Volesvre dont la fin est étonnante de sérénité mais qui est plus intéressant encore par le fait qu'il est le personnage sans lequel la connaissance du passé serait impossible)... Au delà, il me semble qu’il y a, dans certains des noms que tu donnes aux personnages et aux lieux, des échos à ce que nous connaissons (à mon sens, ça commence avec Anna, ou plutôt Johanna ; mais je vois aussi le mot “arcane” dans Arcania... par exemple).

Enfin, j’ai été intéressé par le lien qui unit Alaric à Anna (c’est un phénomène que tu amplifies mais dont j’ai déjà entendu parler pour les humains que nous sommes) et aussi par cette “voix de commandement” dont tu parles pour Maria (je connaissais déjà mais je ne sais plus d’où, du moins littérairement).

Pour le livre 6, il va devoir attendre un peu que je finisse d’autres lectures.

● Retour sur Énora... de toute urgence ! En aout dernier, j’ai acheté les tomes 1 et 2 de « Quatre années sur Énora ». Quand je commence un roman, j’aime plonger dans l’œuvre et me laisser envahir par les personnages, les paysages… si j’y suis bien, peu m’importe l’endroit et l’heure. En commençant le tome 1, je n’ai pas trouvé tous ces bonheurs… tous ces plaisirs… mais me connaissant, je savais que le moment n’était pas le bon… J’ai posé le livre et lui ai dit que je reviendrais vers lui quand son heure serait arrivée ! Voilà, j’ai dévoré les tomes 1 et 2 et maintenant je regrette de ne pas avoir acheté toute la série d’un  coup !

J’ai hâte de retourner sur Enora…

● Je n’ai pas résisté... et sautant des ouvrages qui le précédaient, je suis allé dévorer le dernier livre du cycle ! Je ne doutais pas que nos héros s’en sortiraient, mais je voulais savoir comment... Et ici encore, les évènements ont été préparés et tout s’enchaine logiquement... Mais j’ai d’abord beaucoup apprécié ce renversement des points de vue que tu crées au début (cela ne donne que plus de force à la suite des épisodes) et aussi l’accélération que tu imposes au récit à la fin (bon moyen pour finir élégamment)...

Bref, il me restera à lire les récits annexes que tu as faits autour d’Enora.

● Je vais tous les soirs sur Énora et j’y suis très bien.

● Tes lecteurs sont dès la première page sur la planète, pour un voyage extraordinaire.

● Ça y est, me suis plongée dans « Les vertes prairies de Bahrène », j'ai retrouvé avec plaisir les personnages et j'ai eu du mal à les laisser pour dormir.

● J'ai commencé à lire « Les vertes prairies de Bahrène », c'est passionnant !

● J’ai commencé « Les vertes prairies de Bahrène ». J’adore. Continuez à écrire, vos livres sont passionnants !

● Super cadeau à offrir ou s'offrir, une fois qu'on est dedans, on plonge dans la famille. Un régal à lire !

● Catherine, j'ai fini « Les vertes prairies de Bahrène » cette nuit. Je ne pouvais pas le lâcher. Retrouver « la famille » et les descendants ainsi que leurs aventures m'ont passionnée. Ton talent pour décrire les scènes et les paysages ainsi que l'amour qui uni cette famille est réel. J'ai envie de te dire : à quand le prochain ?

● Des romans passionnants à lire absolument (ça rime en plus) !

« Les vertes prairies de Bahrène » est un livre passionnant, comme les autres, je le conseille à tous ! J'attends vite le prochain.

●  Il me tarde de retrouver les protagonistes de l’histoire. Et avec eux de sentir le parfum d’une rose ou l’odeur du foin coupé, d’entendre le bruit de la mer et le cri des mouettes. La romancière sait avec les mots tenir le lecteur en haleine et dans l’ambiance. Je t’en sais gré, car c’est ce que je préfère, que j’aime dans un texte autant que les personnages et l’intrigue.

●  Une auteure pleine de rebondissements et d'inventivité. Ses livres sont un bonheur à lire.

●  Et voila les six tomes du Cycle d'Énora terminés. Très bon roman fantastique avec des héros attachants : fantasy, fiction et aventure au programme avec un peu de charme tout au long de l'épopée. À lire si vous en avez l'occasion. Bravo à Catherine Lamour !